Joseph Davidovits

www.davidovits.info

Catégorie : Français (Page 2 of 3)

The Lost Fresco and the Bible (my new book in French)

I am presenting my 5th book on the Egyptian civilization, here in connection with the Bible, published by Éditions Jean-Cyrille Godefroy, Paris, ISBN 978-2-86553-216-2

Released on: 29 september 2009

In 1935 in Karnak, in Egypt, two French Egyptologists discover a fresco in the ruins of the memorial temple of Amenophis (Amenhotep) Son of Hapu, the most eminent scribe and scientist of ancient Egypt, Great chancellor of the Pharaon Amenhotep III, father of the monotheist Pharaon Akhenaton. Recently, 75 years later, I noted that the text of this fresco was reproduced word for word in the Bible, Genesis 41, when Pharaon installs the biblical Patriarch Joseph to rule over all Egypt. Royal scribe Amenophis Son of Hapu and the Patriarch Joseph are thus the same person. Moreover, the fresco contains a surprising detail which underlines its authenticity. Indeed, in Genesis 41, Pharaon names Joseph: çaphenat-paneah (sapnath-panéakh), a name which does not mean anything in Hebrew. Indeed, I discovered that çaphenat-paneah is the Egyptian name Amenophis Fils of Hapou, written reversely, from left to right, the hebrew language being written from right to left. The surprising detail in the fresco is that, precisely, the Egyptian name Amenophis is also written in hieroglyph reversely, from left to right, instead of from right to left like the rest of the text. There is thus absolute agreement between the fresco text and the Bible.   Lire la suite... / Read more...

Livre: Et De Cette Fresque Naquit la Bible

Voici mon 5ème livre publié par les Éditions Jean-Cyrille Godefroy, Paris, ISBN 978-2-86553-216-2

Commandez le livre maintenant:

… ou achetez-le chez votre libraire !
ou encore en e-book chez mon éditeur à e-book davidovits

Publiée le: 29 septembre 2009

En 1935 à Karnak, en Égypte, deux égyptologues français découvrent une fresque en piteux état dans les ruines du temple mémorial d’Aménophis (Amenhotep) Fils de Hapou,le plus éminent scribe et savant de l’Égypte, grand chancelier du pharaon Amenhotep III, père du pharaon monothéiste Akhenaton.   Lire la suite... / Read more...

Les Pyramides de Bosnie (Europe), en pierre artificielle ou béton

Si l’on s’en tient aux photos publiées, les revêtements semblent être constitués de pierre naturelle (type poudingue) ou peut-être une pierre artificielle (type béton romain).

En fonction des renseignements qui sont les nôtres, nous pensons que l’échantillon de béton que j’ai examiné au microscope électronique, proviendrait d’une citerne ou réservoir à eau (lors du carottage il est bien fait mention d’un plafond en béton, puis d’un vide de 4 mètres, et d’un plancher en béton, voir le pdf ci-dessous). Le béton géopolymère analysé, est une sorte de béton romain, qui ne correspond absolument pas aux matériaux qui constituent les  revêtements des pyramides. Les informations publiées sur les sites des Pyramides de Bosnie sont donc inexactes.    Lire la suite... / Read more...

Rampes intérieures et pierre agglomérée ?

Le système de rampes intérieures proposé par Jean-Pierre Houdin n’est pas en contradiction avec ma théorie de la pierre agglomérée, calcaire reconstitué, pour les pyramides d’Égypte, pour diverses raisons:
1) J’ai dans tous mes livres mentionné que, pour Khéops, il devait y avoir des couloirs intérieurs. Ceci, bien avant leur « découverte » par J.P Houdin. Ainsi dans le Circuit des Pyramides de Guizeh, cf. Appendice 2 de mon livre Ils ont bâti les pyramides (2002), page 409, et dans Appendice 1 de mon livre La nouvelle histoire des pyramides (2004, 2006), page 263, on peut lire:   Lire la suite... / Read more...

Le MIT expérimente la fabrication de pierres de pyramide

Le fameux MIT, Massachusetts Institute of Technology, Boston, USA, endosse la théorie du Prof. Davidovits sur la fabrication des pierres des pyramides en calcaire ré-aggloméré (béton de calcaire reconstitué). Au MIT, Prof. Hobbs et deux collègues, ainsi que des étudiants construisent actuellement une mini-pyramide en utilisant les méthodes préconisées par Davidovits.

Pour en savoir plus allez à l’article du Boston Globe du 22 avril 2008
A new angle on pyramids

Meine Pyramiden – Theorie im Deutschen Fernsehen

Das ZDF hat am Sonntag den 2. März 2008, um 09:05, in der Sendung Sonntags, eine kurze Zusammenfassung meiner Pyramiden – Theorie gesendet (gegossene Steine, Kalkstein Beton Quader). Die Sendung führte Werner Küstenmacher in “Tipp der Woche”.
Hinweise zur ZDF Sendung Das Rätsel der Pyramiden

Weitere Informationen erhalten Sie:
– auf Englich, Geopolymer-Pyramids ;
– auf Französich, Pyramide en Géopolymère

——–

La chaîne TV allemande ZDF (équivalent de France 2) a présenté un résumé de ma théorie de construction des Pyramides en pierres agglomérées, le Dimanche 2 mars 2008, dans son émission Sonntags diffusée à 09:05. L’émission “Tipp der Woche” (Recommendation de la Semaine) était présentée par Werner Küstenmacher.   Lire la suite... / Read more...

Absence de documentaire TV en français

Malgré ma présence assez constante dans les médias écrits, il semble y avoir un blocage au niveau des documentaires TV en français. Ce n’est pas le cas pour certaines TV étrangères avec des reportages interviews tous récents par Antena 3 (Espagne) et RAI 2 (Italie). Nous avons aussi tourné avec un producteur américano-colombien un documentaire TV de 2 heures, en 2003, en anglais et en espagnol. Bien reçu au MIDEM TV de 2004, il ne fut pas accepté par les TV françaises.

Mes apparitions aux JT de 20 heures de France 2 (30.11.2006) et TF1 (03.12.2006), notre participation active à une exposition au Palais de la Découverte, Paris (déc. 2006- Mars 2007), la forte couverture par Science & Vie (dec. 2006), n’ont provoqué aucune proposition de reportage/documentaire en français, contrairement aux autres TV étrangères. Pourquoi ?   Lire la suite... / Read more...

La simulation 3D des pyramides n’est pas preuve scientifique

Récemment, la nouvelle fit le tour des rédactions : « Le 30 mars 2007, Dassault Systèmes, l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D, et l’architecte Jean-Pierre Houdin, dévoilent la première théorie consacrée à la construction de la pyramide de Kheops validée scientifiquement, lors d’une conférence organisée aujourd’hui à la Géode de la Cité des Sciences, Paris ».

On y lit clairement que la simulation 3D a validé scientifiquement cette nouvelle théorie de construction des pyramides. Ce système introduit l’emploi de rampes internes, au lieu des rampes externes recommandées jusqu’alors par les égyptologues. Chacun sait que l’ordinateur travaille en fonction des données que les informaticiens ont écrites sur son disque dur. Si ces données s’avèrent être fausses, alors le programme informatique développera et confirmera une fausse théorie. À en croire Dassault Systèmes, c’est la première fois que la simulation 3D est employée dans la démonstration d’une théorie de construction des pyramides. C’est tout le contraire. Ainsi, le Palais de la Découverte, Paris, organisa une exposition portant sur les Hypothèses de construction des pyramides (19 décembre 2006 au 13 mars 2007, voir la revue Découverte Revue du Palais de la Découverte de décembre 2006). Trois hypothèses y étaient présentées, deux portant sur les pierres taillées transportées sur un système de rampes, et la mienne (l’agglomération des pierres sur place, par la chimie). Ces deux autres hypothèses se basaient sur « une démonstration par simulation 3D ». Bien que travailant avec des programmes moins sophistiqués que ceux de Dassault, ils employaient les mêmes principes de base. La première, celle de J.P. Petit, ancien Directeur de Recherches au CNRS, préconisait une rampe extérieure. La seconde, celle de P. Crozat, architecte docteur-ingénieur, favorisait un système d’accrétion, de rampes extérieures et de machines.   Lire la suite... / Read more...

Science & Vie publie 10 pages sur les géopolymères des Pyramides

Dans le numéro 1071, de décembre 2006, SCIENCE & VIE, publie un article de 10 pages dont le titre est : Pyramides en fausses pierres, la science persiste et signe, par Jean-Philippe Noel et Isabelle Bourdial.

Voici des extraits de cet article qui traite de la théorie de construction des pyramides à l’aide de pierre calcaire réagglomérée, reconstituée comme un béton, selon l’hypothèse du Professeur Joseph Davidovits, et des dernières analyses publiées par les Professeurs Michel Barsoum (Drexel Université, USA), Gilles Hug (ONERA – CNRS, France) et Guy Demortier (Facultés de Namur, Belgique) dans le journal scientifique de référence, Journal of the American Ceramic Society   Lire la suite... / Read more...

Il y a 32 ans, la dépêche de l’A.F.P.

Le 27 août 1974, l’Agence France Presse, AFP, publia une dépêche qui fut reprise dans toute la presse nationale, régionale et internationale francophone. Dans cette dépêche, le journaliste de l’AFP faisait état de l’avancement de mes travaux sur la synthèse de pierre, technique que je baptiserai 4 ans plus tard sous le terme générique de géopolymère. On y présentait une retombée inattendue, les premiers éléments de ma théorie sur la pierre reconstituée, la possibilité que les blocs des pyramides n’avaient pas été taillées et transportées sur des traîneaux et des rampes, mais avait été moulées, comme une sorte de béton. J’emploie aujourd’hui la locution pierre agglomérée, ou béton de calcaire, pour désigner les blocs des pyramides d’Égypte qui auraient été fabriqués par cette technique.   Lire la suite... / Read more...

Ma conférence du 6 Mars 2006, Paris (Sénat), en ligne

La vidéo de ma conférence (extrait de 55 minutes) du Congrès de l’AJOE (Association des Juifs Originaires d’Égypte) est en ligne sur internet,le site d’AKADEM. (Davidovits et Congrès AJOE
A l’occasion du cinquantenaire (1956) de leur “deuxième sortie d’Égypte”, les Juifs Originaires d’Égypte, installés en France, organisèrent leur congrès commémoratif sur le thème: Passé, Présent, Futur.
J’avais été invité à présenter le thème:
Égypte antique: les nouvelles recherches sur le Patriarche Joseph, Moïse et l’Exode.   Lire la suite... / Read more...

Fausse légende sur l’invention des géopolymères

Mon invention des géopolymères dans les années 1970-80 est présentée aux États-Unis, et donc dans la presse scientifique en langue anglaise, sur la base d’une légende qui semble avoir la vie dure. Selon cette légende, c’est en étudiant les pyramides d’Égypte que, eureka, j’eus cette intuition. Aux USA, la recherche fondamentale et appliquée sur les géopolymères est subventionnée depuis 2002 par l’armée de l’air, US Air Force. Celle-ci finance plusieurs laboratoires dans son pays ainsi qu’en Australie. C’est de cette façon que dans son numéro de Juin 2006, de Technology Horizons, Research for America’s future , les scientifiques du Air Force Research Laboratory écrivent (traduction de l’anglais):   Lire la suite... / Read more...

Magazine Science & Vie : béton géopolymère

Dans le numéro 1069, d’octobre 2006, SCIENCE & VIE, publie un article de 4 pages dont le titre est : le béton écologique est enfin prêt à l’emploi, par Boris Bellanger.

Voici le début de cet article qui traite de nos récents travaux sur les bétons géopolymères à base de cendres volantes de centrale thermique au charbon:

Des émissions de CO2 quasi nulles lors de sa fabrication, une résistance supérieure aux autres ciments et une aubaine pour recycler les déchets industriels : le béton géopolymère a tout pour devenir le roi des urbanistes.
Il ne figure pas encore au programme des écoles d’architectures ou de travaux publics, mais au vu de ses performances, cela ne saurait tarder. Car routes, ouvrages d’art, immeubles ou autres meubles en béton pourraient bientôt en bénéficier. De qui s’agit-il? D’un béton révolutionnaire, puisqu’il est non seulement plus résistant à la compression, au feu ou aux acides que le ciment ordinaire, mais il émet aussi six fois moins de CO2 lors de sa fabrication et, comble de la perfection, valorise les déchets industriels en les utilisant comme matière première. Presque trop beau pour être vrai! Le secret des performances de ce béton ultime? Les géopolymères, inventés dans les années 70 par le chimiste français Joseph Davidovits …   Lire la suite... / Read more...

Publish or Perish : la maladie de la recherche scientifique

L’an dernier, le prix Nobel de médecine et de physiologie de 2005 fut remis conjointement à Barry Marshall et Robin Warren, deux chercheurs australiens qui ont découvert le rôle de la bactérie Helicobacter pylori dans les ulcères de l’estomac ou du duodénum. Avant que Marshall et Warren identifient cette bactérie, au début des années 80, le mode de vie et le stress étaient considérés comme les principales causes des ulcères. Il a depuis été démontré qu’ Helicobacter pylori est impliquée dans 90% des ulcères.   Lire la suite... / Read more...

In MEMORIAM : Georges Grimal, pionnier de la sculpture géopolymère

C’est avec peine que j’ai appris le décès de mon ami Georges Grimal, à l’âge de 98 ans. Tous nos collègues scientifiques, ingénieurs et étudiants, connaissent au moins une de ses oeuvres réalisées en géopolymère. Dans le site Internet de l’Institut Géopolymère, elle se trouve dans la rubrique Utilisations potentielles en art et décoration

C’est en 1981 que j’avais rencontré Georges Grimal. En sa qualité de Général de Division Aérienne, il avait toujours été intéressé par les nouveaux développements liés à l’aéronautique, mais en même temps il cultivait ses dons de peintre et de sculpteur. Nous venions de fabriquer des prototypes en géopolymère pour les Avions Marcel Dassault (le bombardier Mirage 2000). C’est comme cela que Georges Grimal découvrit les géopolymères. Il pensa tout de suite à les employer pour ses sculptures et bas-reliefs. Il était très doué pour le pastel et ses ébauches en argile présentaient les mêmes subtilités que ses peintures. Il apprit à réaliser des modèles en silicone, puis des objets en géopolymère. C’est ainsi qui nous réalisâmes une statue d’un mètre de hauteur, appelée : Europa, puis de magnifiques bustes de femme, avant de se lancer dans son oeuvre majeure, la Sculpture Dramatisée. Il participa activement à nos Conférences Géopolymères: 1988, 1999 et regretta vivement de ne pouvoir assister à GEOPOLYMER 2005. Son concept fut présenté avec succès à Geopolymer ‘99, et se trouve dans les Actes des Congrès Geopolymer ‘88 et Geopolymer ‘99. J’ai décidé de mettre dans la Bibliothèque de l’Institut Géopolymère, donc accessible à tous, sa conférence à Geopolymer ‘99, intitulée Sculptures Dramatisées en Géopolymère   Lire la suite... / Read more...

Institut Tchèque d’Egyptologie, Prague

Prague, le 15 Juin 2006

Toujours dans le cadre des mes visites aux institutions scientifiques tchèques, j’ai été reçu par le Professeur Miroslav Verner, professeur d’égyptologie, directeur de l’Institut Tchèque d’Egyptologie. La Mission Tchèque en Egypte est chargée du site d’Abousir, au nord de Saqqarah. On y trouve les pyramides des pharaons de la Ve Dynastie, petites pyramides construites après les grandes pyramides de Guizeh. Elles ont été faites avec des petits blocs de pierre taillée et elles n’ont rien de commun avec les énormes masses des ouvrages élevés par les pharaons de la IVe Dynastie: Sneferou, Cheops, Chephren et Mykerinos. (Davidovits, Prague)   Lire la suite... / Read more...

Rencontre avec la Vénus de Dolni Vestonice, une céramique géopolymère vieille de 25.000 ans

Brno, capitale de la Moravie, République Tchèque, le 17 Juin 2006

Organisée dans le cadre de mes rencontres avec les institutions scientifiques de la République Tchèque, cette visite au Musée d’Anthropologie de Brno devrait marquée une date dans mes études sur les connaissances technologiques des hommes préhistoriques. Le Dr. Martin Oliva, paléontologue, me présenta la collection d’objets paléolithiques en os gravés découverts en Moravie, notamment à Dolni Vestonice. Puis, en présence de la journaliste du grand quotidien local et d’un photographe de l’Agence de Presse Tchèque, le Dr. Martin Oliva sorti du coffre la reine de sa collection, la Vénus. J’avais encore dans la tète l’image de la Vénus en calcaire jaune exposée au Musée de Vienne, Autriche, pour être très surpris par celle-ci. Elle ne fut pas travaillée dans de la pierre tendre, mais fabriquée en terre cuite. J’étais donc en présence de la plus ancienne céramique réalisée par l’Homo Sapiens il y a 25.000 ans. (Davidovits, Venus Dolni Vestonice)   Lire la suite... / Read more...

Interview Radio Notre-Dame, Paris, 2 mai 2006

Il y a quelques passages obligés à Paris pour tout écrivain engagé dans la campagne de promotion de son dernier livre. L’un d’entre eux est celui de Denise Dumolin qui, sur les ondes de Radio Notre-Dame, vous offre pas moins d’une heure d’écoute et de discussion. Ce fut le cas, le mardi 2 mai, pour mon livre La Bible avait raison, tome 2. Elle m’avait déjà reçu en dec. 2002, pour la sortie de mon livre Ils ont bâti les Pyramides. Tout comme Jacques Pradel sur Europe 1 (mon émission du lundi 28 mars 2005 pour la sortie du Tome 1 de la Bible avait raison), Denise Dumolin avait lu le livre en entier. Il était d’ailleurs annoté d’une vingtaine de post-it. L’entretien fut agréable et je l’en remercie vivement.   Lire la suite... / Read more...

La Bible avait raison, tome 2

Le 4è livre de Joseph Davidovits

La Bible avait raison, tome 2
Sur les traces de Moïse et de l’Exode
Joseph Davidovits

ISBN: 2 86553 190 2 – 22 € – Éd. Jean-Cyrille Godefroy, Paris, 2005

Commandez le livre maintenant:

… ou achetez-le chez votre libraire !
ou encore en e-book chez mon éditeur à e-book davidovits

book_bible_raison_2_frDans le tome 1 de la Bible avait raison, j’avais découvert une fresque égyptienne, vieille de plus de 3300 ans, qui est le plus ancien texte copié mot pour mot dans la Bible. Ainsi, le Patriarche Joseph, le « premier Hébreu », est en réalité Aménophis Fils de Hapou, le plus éminent scribe et savant de l’Égypte, grand chancelier du pharaon Amenhotep III et qui inspira Akhenaton, le pharaon monothéiste.   Lire la suite... / Read more...

Paris, 2 Avril, dédicace de livres

Je serai à la Librairie Bibliophane, 26 rue des Rosiers, Paris 4e (Métro St Paul), dimanche 2 avril de 14 heures à 18 heures pour la dédicace des livres:
La Bible avait raison, tome 1
La Bible avait raison, tome 2
La nouvelle histoire des Pyramides.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén