Joseph Davidovits

www.davidovits.info

Biographie

Le Prof. Joseph Davidovits est connu par la communauté scientifique pour être l’inventeur de la science des géopolymères. Il est reconnu par le grand public pour ses travaux en science archéologique et ses découvertes concernant la construction des pyramides d’Égypte. Il affirme que les blocs des Pyramides ne sont pas taillés en pierre, mais sont faits en une forme de béton ou de pierre calcaire reconstitués par l’homme. Cette théorie est officiellement approuvée par plusieurs spécialistes renommés de la science des matériaux. Il a été reçu dans « L’Ordre National du Mérite », est l’auteur et co-auteur de nombreux articles scientifiques et rapports des conférences, et a déposé plus de cinquante brevets.

En 1958, il obtient le diplôme d’Ingénieur-chimiste ENSCR à l’École Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, France, puis en 1960 un Doctorat es sciences (Dr.rer.nat ) en chimie des polymères organiques à l’Université de Mayence en Allemagne. Entre 1962 à 1972, ses recherches portent sur les polymères organiques employés dans l’industrie textile en France. En 1964, il a reçu le Prix annuel de l’Association des Chimistes de l’Industrie Textile ACIT pour ses travaux sur les polymères organiques linéaires. En 1979, le groupe textile français Delcer Industries lui demande de participer à la création d’une société de recherche textile à Saint-Quentin, Aisne, l’accent étant mis sur la chimie des polymères organiques. Cependant, à la suite de divers incendies catastrophiques en France entre 1970-1972 qui impliquaient des matières plastiques organiques, il décida de mener des recherches sur de nouveaux polymères minéraux résistants à la chaleur et résistants au feu. En 1972, il crée à Saint-Quentin, Aisne, la société française de recherche privée Cordi (SA) (appelée plus tard Cordi-Géopolymère SARL), une entreprise familiale. Toutes les publications résultant des recherches effectuées de 1972 à 1979 sur la chimie du solide des silico-aluminates sont décrites dans des brevets.

Le concept des géopolymères a été créé et publié en 1979, avec la fondation de l’organisme scientifique sans but lucratif « Institut Géopolymère », à Saint-Quentin, Aisne, Picardie. En 1983, il est nommé professeur de chimie à l’Université Barry, Miami, en Floride, où il fonde l’Institut des sciences appliquées à l’archéologie (IAPAS) pour étudier les technologies anciennes. Entre 1983 et 1989, en collaboration avec la société Américaine Lone Star Industries,U.S.A., il développe le ciment géopolymère appelé PYRAMENT et les mélanges de ciment composés associés. Pour cette percée dans la technologie des ciments, l’Association Nationale pour la Science, Technologie et Société (NASTS) et la Fédération des Sociétés en Science des Matériaux, États-Unis, lui décernent le Ruban d’or en 1994, conjointement avec James Sawyer de Lone Star Industries. Il fut membre actif de plusieurs sociétés scientifiques, y compris l’American Chemical Society, American Ceramic Society, l’American Concrete Institute, New York Academy of Sciences et l’Association internationale des égyptologues. En 2008, il commence la publication du livre de référence «Geopolymer Chemistry and Applications» qu’il met à jour sur une base régulière (la 4e édition est publiée en 2015). En 2015, il lance le premier « Journal on Geopolymer Science » avec l’éditeur Elsevier.

Il est le président de l’Institut Géopolymère et président de la conférence annuelle Geopolymer Camp à Saint-Quentin en France. Il s’agit d’un atelier-conférence visant à permettre les rencontres entre universitaires et scientifiques de l’industrie pour partager et apprendre sur les géopolymères en général. Les recherches du professeur Davidovits sont axées sur les applications et son principal engagement est d’assurer le succès industriel de cette nouvelle chimie dans les domaines suivants: matériaux résistants au feu, objets en pierre de décoration, isolation thermique, éco-matériaux de construction, céramiques à faible besoin en énergie, éléments réfractaires résistant au choc thermique, applications en fonderie, éco-ciments et éco-bétons, composites pour la réparation et le renforcement des infrastructures, composites de haute technologie pour l’intérieur des avions et l’automobile, systèmes de résine de haute technologie, confinement des déchets toxiques et radioactifs, les arts et la décoration, le patrimoine culturel, l’archéologie et l’histoire des sciences.

Itinéraire professionnel de Professeur Joseph Davidovits

  • Scientifique français et écrivain de renom international, consultant scientifique de groupes multinationaux en Europe, États-Unis, Australie et Asie, professeur d’université aux USA.
  • Né le 23 mars 1935  à Villers-St-Paul, Oise,  d’un père travailleur immigré hongrois, 4è enfant d’une fratrie de 6, boursier de l’Enseignement Public de la 6è au doctorat es-sciences.
  • Honoré au grade de Chevalier de l’Ordre National du Mérite (novembre 1998).
  • Inventeur et fondateur de la chimie des géopolymères et des applications technologiques.
  • Auteur et co-auteur de plus de 130 publications scientifiques et conférences, et plus de 50 brevets.
  • Depuis 1979: Président de l’Institut Géopolymère., Saint-Quentin, Aisne, France.
  • 2001-2008: Directeur de recherche de CORDI-Géopolymère, Saint-Quentin, Aisne, France.
  • 2008, premier livre sur la science des géopolymères, Geopolymer Chemistry & Applications Institut Géopolymère (Geopolymer Institute), Saint-Quentin, France, ISBN 2-951-14820-1-9.

Archéologie

Le Professeur Joseph Davidovits a également présenté des travaux concernant les céramiques, les ciments de l’antiquité et les bétons romains dans différents congrès archéologiques et archéométriques.
Il est principalement connu du grand public en France et à l’étranger pour sa théorie sur la méthode de construction des pyramides d’Égypte à l’aide de pierres ré-agglomérées, c’est-à-dire une pierre calcaire naturelle fabriquée comme un béton.
Membre de l’Association Internationale des Égyptologues, il a présenté plusieurs conférences sur les céramiques, la faïence bleue, les ciments, les pigments et l’analyse des pierres des pyramides aux différents Congrès Internationaux d’Egyptologie en 1979 (Grenoble, France), 1982 (Toronto, Canada), 1988 (Le Caire, Égypte), 2004 (Grenoble, France), 2015 (Florence, Italie).

Auteurs de plusieurs livres

(voir la liste complète des livres français et étrangers à Books-Livres)

Éducation

  • 1958: Diplôme d’ingénieur chimiste, école nationale supérieure de chimie, Rennes, France.
  • 1960: Doctorat en chimie macromoléculaire, université de Mayence, Allemagne.
  • 1983 à 1991: professeur d’université aux États-Unis : Barry University, Miami, et Pennsylvania State University, Pennsylvanie.
  • 1999: Professeur honoris causa de l’université d’architecture et de technologie à Xiang, Chine.
  • 1979 à présent: Professeur et Directeur de Institut Géopolymère , Saint-Quentin, Aisne, France.

Expertise professionnelle

  • Inventeur des géopolymères et de la chimie de la géopolymérisation.
  • Expert mondial dans les ciments modernes et anciens.
  • Expert mondial dans la géosynthèse et la roche synthétique.
  • Expert auprès de la Commission Européenne pour le patrimoine historique.
  • Polyglote: Français, Anglais, Allemand, espagnol, Latin, Grec ancien, Hiéroglyphes

Membre des associations suivantes

Récompenses scientifiques internationales

  • Ruban d’Or NASTS, décerné par le National Press Club, Washington DC, USA, 26 Sept. 1994, par le National Academy of Engineering, The Federation of Materials Societies et le National Association for Science, Technology and Society.
  • Membre d’Honneur du National Noise Observatory of the Czech Republic (Narodni Hlukova Observator CR), Prague (République Tchèque), 04 Nov. 2005.

Biographie détaillée

Auteur et co-auteur de 130 publications scientifiques dont 50 brevets publiés et accordés, consacrés à la chimie appliquée à l’état solide et aux matériaux geopolymères.
1958 : Diplôme d’Ingénieur Chimiste ENSCR, Ecole Nationale Supérieure de Chimie, Rennes, France
1960 : Dr. rer. nat. (dr. es-sciences) en chimie macromoléculaire, Université de Mayence, Allemagne.
De 1962 à 1972: 10 années consacrées à la recherche et aux développements traitant des polymères organiques, avec 19 publications scientifiques impliquant la chimie du polyuréthane, des fibres textiles synthétiques, des membranes biologiques et du collagène.

Science des Géopolymères:
En 1972, au lendemain des divers incendies catastrophiques survenus en France en 1970 et impliquant les plastiques organiques inflammables, il décide d’effectuer la recherche de nouveaux matériaux résistants au feu. Création de la société de recherche privée française CORDI (SA) (appelée maintenant CORDI-GÉOPOLYMÈRE), à Saint-Quentin (Aisne), Picardie.

De 1972 jusque 1979, toutes les publications sur cette recherche concernent des brevets. Le concept « Géopolymère» est créé et publié en 1979, et accompagne la création de l’INSTITUT GÉOPOLYMÈRE, Association scientifique Loi 1901 à but non lucratif. Plus de 50 publications suivent les 20 années de recherches et de développements effectués en Europe et aux Etats-Unis, sur les applications de la chimie des géopolymères, avec des percées importantes dans les matériaux composites avancés, les ciments et l’inertage des déchets dangereux radioactifs et autres.

En 1983 il est nommé professeur de chimie à l’université Barry, Miami, Floride, USA, où il crée le IAPAS, ‘institut pour les sciences appliquées à l’archéologie. Le IAPAS avait pour mission l’étude des technologies antiques et leurs implications dans l’histoire de l’Antiquité. La recherche porta sur les ciments antiques, l’étude de leur longévité à long terme, la comparaison avec leurs contre-parties modernes (les liants géopolymères) dans le but d’obtenir une base de données pour l’inertage des déchets toxiques et radioactifs. Plus de 14 publications scientifiques et divers livres en anglais, dont ‘The Book of Stone », « The pyramids: an enigma solved »(New York 1988), dédiés à l’archéométrie et à l’archéologie.

De 1983 à 1989 : Consultant scientifique de LONE STAR INDUSTRIES, Inc., Etats-Unis. Développement de ciments géopolymères et de ciments spéciaux (PYRAMENT).

En 1989 il est nommé Visiting Professor en chimie de l’état solide, à Pennsylvania State University (Pennstate) où il travaille avec le Material Research Laboratory (ML). Là, il commence une recherche consacrée au problème du réchauffement global: environ 7 à 10% des émissions de CO2 sont dus à la fabrication du ciment Portland. L’introduction de ciments géopolymères permet un réduction très significative des ces émissions de CO2.

Récompensé en 1994 d’un ruban d’or par NASTS, couronnant les avancées les plus significatives dans la science des matériaux, décerné par l’association américaine National Association for Science Technology and Society et la Federation of Materials Societies. La récompense a été présentée le 26 septembre 1994, au National Press-Club, Washington DC.

1994-1997: Coordonateur Scientifique du programme européen de recherche industrielle GEOCISTEM, financé par l’Union européenne (programme de BRITE-EURAM, 1994-1997), consacré au développement de ces nouveaux ciments géopolymères pour l’inertage des déchets dangereux et radioactifs et la restauration de sites sévèrement pollués notamment en en Europe de l’Est, site minier d’uranium WISMUT.

1995-2000: Coordinateur scientifique du projet GEO-COMPOSITES financé par l’Administration Américaine de l’Aviation, F.A.A. (en collaboration avec Rutgers, université de l’Etat de New Jersey). Le projet est consacré au développement des matières composites geopolymériques à hautes résistantes au feu pour les cabines d’avions.

1999: Professeur Honoris Causa ,Université d’Architecture de Xian, Chine (établissement chinois célèbre en architecture et technologie de la construction) : ciments géopolymères, archéologie, Muraille de Chine, Armée de Terra Cota.

1999-2003: Conseiller (expert) à la Commission de l’Union Européenne. Direction des recherches à Bruxelles, dans les projets « Patrimoine culturel ».

2004-2007: Conseiller scientifique du projet de recherche européen GEOASH, financé par l’Union européenne (PROGRAMME de R&D, RFC-CR-04005) Ciments géopolymère à faible émission de CO2, à base de Cendres Volantes des Centrales Thermiques au Charbon.
.
2005: Président du CONGRÈS Mondial, GEOPOLYMER 2005

2008: Chair de la Session Spéciale Géopolymère, 2ème Congrès Mondial Céramique, Vérone, Italie.

Science archéologique:

1979: 2ème Congrès International des Égyptologues, Grenoble, France. Il y présente deux communications, l’une sur la construction des pyramides en pierre agglomérée, l’autre sur la fabrication des vases de pierres dures. Devient membre de l’Association Internationale des Égyptologues.

1982: 3ème Congrès International des Égyptologues, Toronto, Canada: il y présente les premières analyses effectuées sur une pierre de Chéops, remise par J.P Lauer.

1984: Congrès International d’Archéométrie, Washington DC, USA: analyses de pierres des pyramides, les céramiques antiques.
Congrès Science and Archaeology, Manchester, UK.

1988: 5ème Congrès International des Égyptologues, Le Caire, Égypte. Il y présente sa traduction de la Stèle de la Famine. Publication à New York du livre: The Pyramids, an enigma solved.

2002: fabrication à l’Institut Géopolymère, Saint-Quentin, de 15 tonnes de pierre calcaire nummulitique, méthode égyptienne des pyramides. Publication du livre Ils ont bâti les Pyramides.

2003: découverte de la Fresque du Temple Mémorial d’Amenophis Fils de Hapou, démonstration de l’identité du Patriarche Joseph de la Bible et du scribe-savant Amenophis Fils de Hapou (Amenhotep); nouvelle traduction de plusieurs textes hiéroglyphes et écriture des livres La Bible avait Raison, t. 1 et 2 (2005 et 2006).

2004: 9ème Congrès International des Égyptologues, Grenoble, France. Il y présente la technologie de fabrication des faïences égyptiennes à basse température, et, avec son fils Frédéric Davidovits, une nouvelle traduction du texte grec d’Hérodote sur la Pyramide de Chéops. Publication du livre La Nouvelle Histoire des Pyramides.

2006-2007: Palais de la Découverte, Paris, Exposition « Construire une Pyramide ». Le Département Chimie du Palais de la Découverte fabrique devant le public la pierre nummulitique des pyramides.

20015; 11ème Congrès International des Égyptologues, Florence, Italie. Présentation des nouvelles études sur la technologie des faïences bleues de la 3° Dynastie (Pharaon Djoser, Pyramide à Degrés de Saqqarah), titre (en Anglais):Non-destructive analysis on 11 Egyptian blue faience tiles from the II and III Dynasties, by J. Davidovits and F. Davidovits, Session 7, Material Culture, on August 25th. Allez à Florence-Program and to IAE-Egyptology.

En savoir plus

D’autres articles sur ce site web (en anglais):

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén