Joseph Davidovits

www.davidovits.info

Catégorie : Science

Revanche des scientifiques ridiculisés: Prix Nobel de Chimie 2011

La revanche des scientifiques ridiculisés.
En Septembre 2006, mon article Publish or Perish : la maladie de la recherche scientifique soulignait comment les lauréats du Prix Nobel de Médecine 2005 avaient été interdits de publier les résultats de leur recherche, tout simplement parce qu’elle contredisait ce qui était enseigné dans les facultés, et admis par la majorité de la communauté scientifique de l’époque. Le récent Prix Nobel de Chimie 2011, Daniel Schechtman, a fait l’expérience d’une situation plus vexante encore. Lorsque en 1982, il y a trente ans, il fit sa découverte des quasi-cristaux, l’institution de recherche qui l’accueillait le mis à la porte, car il « jetait le discrédit sur l’université avec sa fausse science« . Pourquoi? Parce qu’il avait eut le malheur de faire sa découverte tout seul, devant son microscope électronique, sans l’aide d’autres collègues. En effet, il est de bon ton de proclamer dans les instances scientifiques que la recherche est avant tout un travail d’équipe. Si bien que toute découverte individuelle est suspecte, soumise aux moqueries, pire, aux sous-entendus de manipulation de résultats et de fraude scientifique.

  Lire la suite... / Read more...

Fausse légende sur l’invention des géopolymères

Mon invention des géopolymères dans les années 1970-80 est présentée aux États-Unis, et donc dans la presse scientifique en langue anglaise, sur la base d’une légende qui semble avoir la vie dure. Selon cette légende, c’est en étudiant les pyramides d’Égypte que, eureka, j’eus cette intuition. Aux USA, la recherche fondamentale et appliquée sur les géopolymères est subventionnée depuis 2002 par l’armée de l’air, US Air Force. Celle-ci finance plusieurs laboratoires dans son pays ainsi qu’en Australie. C’est de cette façon que dans son numéro de Juin 2006, de Technology Horizons, Research for America’s future , les scientifiques du Air Force Research Laboratory écrivent (traduction de l’anglais):

  Lire la suite... / Read more...

Publish or Perish : la maladie de la recherche scientifique

L’an dernier, le prix Nobel de médecine et de physiologie de 2005 fut remis conjointement à Barry Marshall et Robin Warren, deux chercheurs australiens qui ont découvert le rôle de la bactérie Helicobacter pylori dans les ulcères de l’estomac ou du duodénum. Avant que Marshall et Warren identifient cette bactérie, au début des années 80, le mode de vie et le stress étaient considérés comme les principales causes des ulcères. Il a depuis été démontré qu’ Helicobacter pylori est impliquée dans 90% des ulcères.

  Lire la suite... / Read more...

Le scientifique et les textes sacrés

2eme Conférence Internationale sur la Chimie et ses Applications, 7-10 décembre 2003, Doha, Qatar.

Nous sommes le lundi 8 décembre 2003, 9 heures du matin, à l’Université de Doha, Qatar, un riche petit pays situé au nord-est de l’Arabie Saoudite, sur le Golfe Persique. Je participe à la 2eme Conférence Internationale sur la Chimie et ses Applications. Plus de 350 scientifiques émanant des pays arabes assistent à ce congrès. Ils viennent de la région du Golfe (Qatar, Les Émirats Arabes Unis, Bahreïn, Koweït), l’Iran, l’Irak (bien que le pays soit en guerre), la Jordanie, l’Égypte, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc. Les conférences se font en langue anglaise. Je fais parti du Comité scientifique international regroupant quinze savants de renommée mondiale, parmi lesquels trois Prix Nobel. J’y présente deux exposés. L’un, sur la chimie des géopolymères, est programmé pour demain matin. C’est le second, sur la construction des pyramides en pierre agglomérée que les organisateurs ont décidé d’inclure en début de congrès, aujourd’hui. La salle est bondée, il a fallu rajouter des chaises. À la fin de ma présentation qui dura 45 minutes, et après les questions traditionnelles, une dame en grand voile noir, assise dans le fond de la salle, se lève et déclare : Ce que vient d’exposer le Professeur Davidovits est la vérité, car c’est écrit dans le Coran.

  Lire la suite... / Read more...

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén