Joseph Davidovits

www.davidovits.info

Étiquette : faux

Fausse information sur Pyramides de Bosnie

J’ai récemment écrit dans mon article consacré aux Pyramides de Bosnie la mise au point suivante:
« En fonction des renseignements qui sont les nôtres, nous pensons que l’échantillon de béton que j’ai examiné au microscope électronique, proviendrait d’une citerne ou réservoir à eau (lors du carottage il est bien fait mention d’un plafond en béton, puis d’un vide de 4 mètres, et d’un plancher en béton, voir le pdf ci-dessous). Le béton géopolymère analysé, est une sorte de béton romain, qui ne correspond absolument pas aux matériaux qui constituent les revêtements des pyramides. Les informations publiées sur les sites des Pyramides de Bosnie sont donc inexactes.
Pour les détails allez à Pyramides Bosnie.

  Lire la suite... / Read more...

Le fiasco de la mini-pyramide de NOVA

NOVA mini-pyramid (© J. Davidovits, 1991)

NOVA mini-pyramide (© J. Davidovits, 1991)

Depuis quelques semaines, plusieurs forums internet discutent de mon intervention dans un documentaire réalisé en 1991 par la chaine américaine PBS, pour la fameuse émission de vulgarisation scientifique « NOVA » intitulé: This Old Pyramid. L’objectif de NOVA était l’illustration des différentes techniques proposées par les experts dans la construction des pyramides d’Égypte. NOVA avait pour cela décidé de construire, à Guizeh, une mini-pyramide, selon les « techniques anciennes ». J’ai relaté mon expérience dans plusieurs de mes livres: Ils ont bâti les Pyramides (2002), La Nouvelle histoire des pyramides (2004 et 2006) et Why the Pharaohs built the Pyramids with Fake Stones (2010). Je la met à disposition pour la première fois sur internet, dans le fichier pdf ci-dessous qui reproduit certaines pages et figures de l’édition de 2002 « Ils ont bâti les Pyramides« . À l’arrivée de l’équipe de tournage télévisé, et de moi-même, la mini-pyramide était pratiquement terminée sur deux cotés, ceux recouverts de blocs de parement, non dressés (voir la Figure 77 dans le fichier pdf). Les ouvriers avaient utilisé des camions, chariots élévateurs et outils en acier pour leur ouvrage, le matériau étant du calcaire tendre extrait d’une carrière à Tourah, de l’autre coté du Nil. Mais, l’utilisation de ces engins de travaux publics ne fut pas montrée dans le documentaire « This Old Pyramid ». Le parement est visible de ce coté-ci, mais il est absent sur la partie arrière qui ne fut jamais terminée, comme le montre la Figure ci-dessus ainsi que la Figure 82, prise à la fin du tournage et avant la grande fête traditionnelle de fin de chantier.

  Lire la suite... / Read more...

Falsification de la Stèle de Merneptah (Mérenptah), dite d’Israël

L’objectif de cet article est double. Tout d’abord, il apporte une information omise dans le Chapitre 11 de mon dernier livre De cette fresque naquit la Bible. Ensuite, il dénonce une erreur, ou plus vraisemblablement une falsification d’un document archéologique de la plus grande importance.

La stèle de Merneptah (que certains écrivent aussi Mineptah ou Mérenptah) contient la plus ancienne mention d’Israël dans un document extrabiblique. Elle fut découverte en Égypte, à Thèbes, par Flinders Petrie en 1896, dans le temple mortuaire de Merneptah, le fils de Ramsès II. Merneptah décrit la campagne militaire entreprise en 1207 av. J.-C. contre les Libyens, et, accessoirement une expédition à Canaan au cours de laquelle un peuple nommé Israël aurait été anéanti. On lit dans les lignes 26 à 28 de cette stèle, selon la traduction officielle :
Les princes sont prostrés, ils disent : soyons en paix! Plus personne ne lève la tête parmi les Neufs Arcs. Tehenu est détruite ; Khati (les Hittites) sont en paix ; Canaan est captif ainsi que ses démons, Ashkelon est conquise ; Gezer est capturée ; Yanoam est devenue inexistante ; Israël est dévasté, elle n’a plus de semence ; Hurru est devenue la veuve de l’Égypte. Tous ces pays sont pacifiés. Tous ceux qui étaient en révolte ont été matés par le roi de l’Égypte du Nord et du Sud…

  Lire la suite... / Read more...

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén