Posts Tagged ‘Merneptah’

Error or forgery on the Stele of Merneptah, known as Israel Stele

The objectives of this article are twofold. First of all, it presents one information omitted in Chapter 11 of my last book The Lost Fresco and the Bible (De cette fresque naquit la Bible). Then, it denounces an error, or more probably the forgery of an archaeological document of the greatest importance.

The stele of Merneptah contains the oldest mention of Israel in an extra-biblical document. Flinders Petrie discovered it in 1896, at Thebes, Egypt, in Merneptah’s mortuary temple. Merneptah was the son of Ramses II. The stele describes the military campaign undertaken in 1207 B.C. against the Libyans, and, eventually a campaign to Canaan by which a group of people named Israel would have been destroyed. One reads in lines 26 to 28 of this stele, according to the official translation: The princes are prostrate, they say: let us be in peace! Nobody any more raises the head among the Nine Arcs. Tehenu is destroyed; Khati (Hittites) are in peace; Canaan is captive like its demons, Ashkelon is conquered; Gezer is captured; Yanoam became non-existent; Israel is devastated, it does not have more seed; Kharu became the widow of Egypt. All these countries are pacified. All those, which were in revolt were subdued by the king of Egypt of North and the South…

  Lire la suite... / Read more...

Falsification de la Stèle de Merneptah (Mérenptah), dite d’Israël

L’objectif de cet article est double. Tout d’abord, il apporte une information omise dans le Chapitre 11 de mon dernier livre De cette fresque naquit la Bible. Ensuite, il dénonce une erreur, ou plus vraisemblablement une falsification d’un document archéologique de la plus grande importance.

La stèle de Merneptah (que certains écrivent aussi Mineptah ou Mérenptah) contient la plus ancienne mention d’Israël dans un document extrabiblique. Elle fut découverte en Égypte, à Thèbes, par Flinders Petrie en 1896, dans le temple mortuaire de Merneptah, le fils de Ramsès II. Merneptah décrit la campagne militaire entreprise en 1207 av. J.-C. contre les Libyens, et, accessoirement une expédition à Canaan au cours de laquelle un peuple nommé Israël aurait été anéanti. On lit dans les lignes 26 à 28 de cette stèle, selon la traduction officielle :
Les princes sont prostrés, ils disent : soyons en paix! Plus personne ne lève la tête parmi les Neufs Arcs. Tehenu est détruite ; Khati (les Hittites) sont en paix ; Canaan est captif ainsi que ses démons, Ashkelon est conquise ; Gezer est capturée ; Yanoam est devenue inexistante ; Israël est dévasté, elle n’a plus de semence ; Hurru est devenue la veuve de l’Égypte. Tous ces pays sont pacifiés. Tous ceux qui étaient en révolte ont été matés par le roi de l’Égypte du Nord et du Sud…

  Lire la suite... / Read more...