Joseph Davidovits

www.davidovits.info

Institut Tchèque d’Egyptologie, Prague

Prague, le 15 Juin 2006

Toujours dans le cadre des mes visites aux institutions scientifiques tchèques, j’ai été reçu par le Professeur Miroslav Verner, professeur d’égyptologie, directeur de l’Institut Tchèque d’Egyptologie. La Mission Tchèque en Egypte est chargée du site d’Abousir, au nord de Saqqarah. On y trouve les pyramides des pharaons de la Ve Dynastie, petites pyramides construites après les grandes pyramides de Guizeh. Elles ont été faites avec des petits blocs de pierre taillée et elles n’ont rien de commun avec les énormes masses des ouvrages élevés par les pharaons de la IVe Dynastie: Sneferou, Cheops, Chephren et Mykerinos. (Davidovits, Prague)

La première pyramide des pharaons de la Ve dynastie est celle d’Ouserkaf. Elle n’est pas à Abousir, mais à Saqqarah. Elle représente le prototype de la pyramide en pierre taillée. Dans mon livre La nouvelle histoire des pyramides j’écris à son sujet dans le Chapitre 20 :
Ce n’est qu’un vulgaire tas de pierres. (…) Mais à vrai dire, c’est tout ce que les Égyptiens ont pu faire de mieux avec les outils en pierre ou en cuivre. Qui plus est, la pyramide d’Ouserkaf est plus récente, ce qui impliquerait a priori qu’elle soit aussi bien si ce n’est mieux édifiée que celles de ses prédécesseurs. Cette pyramide en pierres taillées, construite après les fabuleuses pyramides du plateau de Guizeh, démontre aux incrédules que la technologie mise en œuvre était radicalement différente et que la société égyptienne s’était adaptée à un contexte nouveau.

Ouserkaf
La pyramide d’Ouserkaf, en petites pierres taillées

Abusir Pyramids
Les pyramides d’Abousir : Neferirka-Ré, Neuser-Ré et Sahou-Ré

Si les pyramides de Guizeh avaient été taillées, comment expliquer une telle chute de qualité architecturale alors que la pierre est un matériau abondant ? La taille aurait permis une qualité de construction équivalente comparée à celles de Guizeh, même avec des pyramides d’une hauteur plus raisonnable, mais ce n’est pas le cas.
On se trouve bien en présence de deux technologies, de deux contextes différents, concernant les pyramides. Les premières, immenses, furent réalisées à l’aide de la pierre agglomérée. Puis, à la suite du désastre écologique survenue à la fin de la IVe dynastie, conséquence de la surexploitation des ressources agricoles (cf. La nouvelle histoire des pyramides), les pharaons de la Ve Dynastie inventèrent cette construction en pierre taillée. C’est précisément cette nouvelle technologie que le Professeur Verner et son équipe ont étudiée à Abousir, à savoir : comment construire une pyramide en petites pierres taillées et aboutir à un ouvrage stable.

Il est évident, et M. Verner était d’accord la dessus avec moi, que la méthode employée par la Ve Dynastie était toute différente de celle des prédécesseurs. On ne peut donc pas expliquer comment les Grande Pyramides (Cheops, Chephren) furent construites en prenant pour exemple, les constructions d’Abousir. Ce serait faire un amalgame que la plupart des égyptologues font sans aucune retenue. C’est une erreur de leur part.

Précédent

Czech Institute of Egyptology

Suivant

In MEMORIAM : Georges Grimal, pioneer in geopolymer sculpture art

Les commentaires sont fermés

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén