Joseph Davidovits

www.davidovits.info

Conferences Nov. – Dec. 2005

3 novembre, Paris

Conférence sur la construction des pyramides en pierre agglomérée, au siège social de la société l’OREAL, Clichy, à 12:30 (complet). Dédicace du livre Ils ont bâti les pyramides

26 novembre, Paris

Journée avec l’Association Française des Enfants à Haut Potentiel. L’Égypte, la fabrication des pyramides en pierre agglomérée, les enseignements applicables au développement durable, stockage des déchets radioactifs et nucléaires. Discussion autour des livres sur les pyramides d’Égypte

27 novembre, Paris

Salon des écrivains, B’nai B’rith, 14 h à 19h, Salle des Fêtes de la Mairie du XVIème arrondissement, 71, avenue Henri Martin.
Dédicace de mon dernier livre, La Bible avait raison: l’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte

7 Dezember, Magdeburg, Deutschland

INNOVATIONSTAG, Zukunft am Bau, Herrenkrug Parkhotel, Magdeburg,
www.bt-innovation.de, tel. 0391/735218

2 Vorträge:

(1) Anwendung der Geopolymere im Fertigbau-Beton Bereich
(2) Die Pyramiden wurden aus einer Art Naturbeton erbaut.

9 december, Praha, Czech Republic (9. prosince 2005)

Czech University of Technology, 9:00, Thakirova 1, Praha 6
Geopolymers-materials for our future (Geopolymery – Materialy nasi Budoucnosti) (in English)
contact: info@nho.cz

12 décembre, Paris

Conférence L’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte organisée par le B’nai B’rith, France, à 20.00 heures au Centre Rachi, 39, rue Broca 75005 Paris.

Les études archéologiques conduites en Israël ces 20 dernières années ont jeté un trouble. Les vestiges ne correspondraient pas au texte de la Bible, surtout pour la période historique du séjour en Égypte et de l’Exode. Certains archéologues israéliens, notamment Israël Finkelstein, en ont déduit que la Bible n’était que pure invention. En cela ils se trompent, car ils ne prennent pas en compte des vestiges et documents authentiques égyptiens qui démontrent clairement le lien entre le texte biblique et la vérité historique. Ainsi, une fresque découverte il y a 70 ans dans les ruines du temple funéraire du plus grand scribe et savant Amenophis Fils de Hapou, est recopiée mot pour mot dans la Bible, au sujet du Patriarche Joseph. Cela démontre que les égyptologues avaient les éléments, mais n’ont pas fait (ou refusé de faire) leur travail de comparaison. Le Patriarche Joseph, le « premier Hébreu » a désormais un visage et un nom : celui d’Aménophis Fils de Hapou, le plus éminent scribe et savant de l’Égypte. Il vécut de 1437 à 1356 av. J.-C. et fut le grand chancelier de l’Égypte sous le pharaon Amenhotep III, le père d’Akhenaton, le pharaon monothéiste.

Dédicace de mon dernier livre, La Bible avait raison: l’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte

Précédent

The scientist and the sacred texts

Suivant

Ils ont bâti les pyramides, La nouvelle histoire des pyramides

Les commentaires sont fermés

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén