Joseph Davidovits

www.davidovits.info

La Bible avait raison, tome 1

Vous trouverez des informations plus récentes, notamment les derniers livres de Joseph Davidovits en allant à De cette fresque naquit la Bible ainsi que des vidéos sur le Patriarche Joseph / Amenophis Fils de Hapou à Vidéos Joseph/Amenophis Fils de Hapou.

Après les pyramides, le 3è livre de Joseph Davidovits

La Bible avait raison
L’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte
Joseph Davidovits

ISBN: 2 86553 182 1 – 22 € – Éd. Jean-Cyrille Godefroy, Paris, 2005

Commandez le livre maintenant:
en e-book chez mon éditeur à e-book davidovits
Ce livre n’est pas disponible en version papier

book_bible_raison_frLe patriarche Joseph de la Bible a désormais un visage et un nom : celui d’Amenophis Fils de Hapou, le plus grand scribe et savant de l’Égypte, qui inspira Akhenaton, le pharaon monothéiste. Pour la première fois, grâce aux toutes récentes découvertes archéologiques et scientifiques, Joseph Davidovits fait le lien entre récit biblique et faits historiques. On prouve l’existence des Hébreux en Égypte et on date l’Exode, sur fond de conflits religieux, de luttes de pouvoir et d’une révolution avortée. Les Hébreux, en égyptien ubrus, sont les descendants des adeptes du pharaon monothéiste Akhenaton.
Le Patriarche Joseph est bien Amenophis Fils de Hapou. qui vécut de 1430 à 1350 av. J.C, juste avant le règne du pharaon monothéiste Akhenaton.
Les études archéologiques conduites en Israël ces 20 dernières années ont jeté un trouble dans les communautés juive et chrétienne. Les vestiges ne semblent pas correspondre au texte de la Bible surtout pour la période historique du séjour en Égypte et de l’Exode. Cela donne lieu à des affrontements épiques entre les minimalistes, ceux qui déclarent que tout ce qui est écrit dans la Bible pour cette période n’est que pure invention, et les maximalistes, qui eux s’accrochent au texte et ne jurent que par lui. Cela peut expliquer les tensions actuelles en Israël.

Or, le simple fait scientifique de pouvoir mettre un visage au Patriarche Joseph agit comme un catalyseur permettant de dénouer cette crise de société. L’historicité des faits bibliques est établie grâce à l’association Joseph-Amenophis, Fils de Hapou. Elle permet de comprendre l’histoire des Hébreux, en égyptien ubrus, qui furent les Égyptiens descendants des artisans, professionnels constructeurs et artistes d’el-Amarna, la capitale construite par le pharaon monothéiste Akhenaton. Ils quitteront l’Égypte 250 ans plus tard, vers 1090-1070 av. J.C., et parviendront à Jérusalem vers 950 av. J.C., s’implantant dans les régions pauvres et inhospitalières des Monts de Judée, grâce à la maîtrise de la technologie égyptienne du creusement des citernes enduites d’Opus Signinum, les « citernes de Salomon ».
Les racines de la Bible ne sont ni babyloniennes ni grecques, mais bien égyptiennes. La Bible avait raison !

Pour accéder au Tome 2 cliquer sur la Bible avait raison, Tome 2.

Le professeur Joseph Davidovits est un scientifique internationalement reconnu. Membre de l’Association internationale des Egyptologues, docteur es sciences, il est le spécialiste mondial des géopolymères (pierres de synthèse). Il est l’auteur de la théorie de la construction des pyramides en pierres reconstituées qui a eu un grand retentissement en 2002. (voir les livres “Ils ont bâti les Pyramides” et “La nouvelle histoire des Pyramides”).

Professeur Davidovits, comment et pourquoi êtes-vous arrivés à entreprendre cette recherche ?

Cela fait suite à ma recherche sur la construction des pyramides en pierre agglomérée. Nous savons maintenant qu’en Égypte, la pierre avait un caractère sacré, religieux. Nous savons aussi que la pierre n’était utilisée que dans la construction des temples et des tombaux pendant toute la civilisation égyptienne. Sauf sous les Ptolémées. Nous découvrons que l’acte religieux de l’incarnation divine en Égypte se retrouve dans la pierre agglomérée, mais aussi dans la pierre taillée. Les pyramides furent construites en pierre agglomérée alors que les temples de Karnak et Louqsor le furent en pierre taillée.
La disparition de la pierre agglomérée résulte d’un interdit religieux de la part du clergé d’Amon pendant le Nouvel Empire. J’ai recherché s’il y avait une suite à l’acte d’incarnation divine dans la pierre agglomérée telle qu’elle fut employée au temps des pyramides, par exemple dans une religion parallèle au Moyen et Proche-Orient.
C’est ainsi que dans la Bible, dans l’Ancien Testament, nous découvrons un fait assez extraordinaire. Il s’agit du 11e commandement de Moïse, dans Exode, chapitre 20,verset 25: si tu me construis un autel en pierre, ne le fais pas en pierre taillée. S’il n’est pas en pierre de taille, est-ce qu’il peut être en pierre agglomérée?
L’exode de Moïse est supposé avoir eu lieu vers 1220 av. J.C., c’est-à-dire environ 1500 ans après la construction des pyramides. J’ai essayé de savoir ce qui s’était passé entre la construction de la pyramide de Khéops, qui est en pierre reconstituée, et le 11e commandement de Moïse.
Ce faisant, on découvre la présence du plus grand savant de l’antiquité égyptienne Aménophis fils de Hapou, 1430-1350 av. J.C. Et ma recherche prouve qu’il s’agit du patriarche Joseph de la Bible (les songes de Pharaons, les 7 vaches grasses et les 7 vaches maigres).
À partir de là, on peut dater les événements décrits dans l’Ancien Testament et faire la part entre le fait historique et son embellissement romancé. Il y eut au moins 3 exodes (exil), le dernier, celui des Hébreux se situant vers 1060 av. J.C., soit à peine 100 ans avant l’avènement de David et la construction du Temple à Jérusalem, mais 200 ans après la date qui avait été avancée jusqu’alors. Et j’ai aussi démontré pourquoi, grâce à la science et l’archéologie, c’est Jérusalem qui fut choisi, dès le début, vers 1320 av. J.C. et pas une autre cité. Tout cela et bien plus encore, est développé dans mon livre.

Commandez le livre maintenant:

… ou achetez-le chez votre libraire !

Suivant

Dimanche 9 octobre, 2005, Saint-Quentin

Les commentaires sont fermés

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén